Contactez-nous

Le jardin du parfumeur – tisane des roses

L’infusion Le jardin du parfumeur est une « DÉCLINAISON DE ROSES POUR UNE DIGESTION TOUTE DOUCE » grâce au framboisier & au cynorhodon qui aident à soutenir la digestion.

Cette tisane s’inspire des senteurs des jardins médiévaux de Saint-Antoine l’Abbaye.

À partir de 11.50

L’infusion Le jardin du parfumeur de la collection Jardins et Délices de Comme des tisanes.

Inspirée des senteurs des jardins médiévaux de Saint-Antoine, l’infusion bio Le jardin du parfumeur est une « DÉCLINAISON DE ROSES POUR UNE DIGESTION TOUTE DOUCE » grâce au framboisier & au cynorhodon qui aident à soutenir la digestion.

Cette tisane digestive bio est composée de FramboisierRosier sauvage, de Gallium odorant, de Ronce, de Myrte, de Rose pâle et de Rose de Marie.

Elle décline les noms des plantes et cherche la rose dont le parfum ravit les sens.

Nous avons sélectionné le Framboisier pour ses parfums doux et ses vertus féminines. Il apporte son soutien pour la digestion.
Le Cynorhodon, faux-fruit du Rosier sauvage, vient apporter des parfums odorants et acidulés. L’arbrisseau sur lequel il pousse évoque les roses qui fleurissent hors des jardins.
L’Aspérule, aussi nommé Gaillet odorant, apporte des parfums aériens au mélange.
Les feuilles de Ronce viennent intensifier ces parfums.
De même, les feuilles de Myrte apportent des fragrances profondes et évoquent des odeurs saintes.
La Rose pâle, rose des roses, adoucit le mélange de ses pétales aux senteurs raffinées.
Le Romarin, est une plante aromatique parfaite pour complexifier les saveurs de cette composition végétale odoriférante.

Framboisier* (feuille) 26%
Cynorhodon* (fruit) 20%
Ronce* (feuille) 15%
Rose pâle* (pétale) 13%
Aspérule odorante* (partie aérienne) 11%
Myrte* (feuille) 10%
Romarin* (feuille) 5%

*Produits issus de l’agriculture biologique.
100% des ingrédients d’origine agricole proviennent de l’agriculture biologique et ont été validés par Ecocert.

  • Le Cynorhodon (Rosa canina L.) : il est utilisé pour faciliter la digestion.
  • L’Aspérule odorante ou Gallium odorant (Galium odoratum L.) : il est utilisé pour faciliter la digestion.
  • Le Romarin ou Rose de Marie (Rosmarinus officinalis L.) : il aide à renforcer le corps.
  • La Rose pâle (Rosa x damascena H.) : elle est connue pour ses vertus adoucissantes.
  • La Ronce (Rubus fruticosus L.) : elle soutient le cœur dans toutes ses passions.

Laisser infuser une à deux cuillères à soupe du mélange (6 g) dans une grande tasse (200 ml) d’eau à 90°C durant 5 à 10 minutes.

6 grammes du mélange contiennent 1,56 g de framboisier et 1,2 g de cynorhodon.

Ne peut remplacer une alimentation variée et équilibrée et un mode de vie sain.
A conserver à l’abri de l’humidité, de la lumière et de la chaleur.

En observant cette infusion, les couleurs des feuilles sèches nous plongent dans un jardin sensoriel aux camaïeux infinis de verts allant du plus pâle au plus intense, ponctués de notes vives roses, ocre et jaunes. En infusant, ces couleurs vont s’intensifier et foncer davantage pour libérer une couleur ocre intense aux reflets ambrés.
Le premier nez de cette subtile infusion est assez frais laissant deviner quelques notes légères, épicées entre cannelle et poivre. Après aération, la rose déploie ses arômes capiteux.
La saveur acidulée apporte une agréable fraîcheur en bouche. Enfin, la rétro-olfaction laisse profiter d’un bouquet plus végétal dominé à la fin par la rose.
L’astringence vient donner corps à cette infusion en redressant nos papilles foliées.

Notes de dégustation réalisées par Délices d’initiés.

Le jardin du parfumeur

Le bas d’une robe rouge caresse l’herbe verte des jardins. Les pas de la dame sont lents. Elle marche, erre presque. Elle dépasse l’herbularius frôlant de ses doigts roses les plants frileux de romarin. Elle franchit d’autres jardins, aux mille couleurs, aux mille odeurs. Rose parmi les épines, elle déambule le long des buissons d’églantier. Elle regarde les baies rouges qui survivent aux hivers tenaces et qui deviennent des fleurs blanches au printemps. Elle soupire un peu. Son pas ralentit, mais ne s’arrête pas. Elle approche ses doigts de son visage et respire l’odeur du romarin qui s’estompe. Ses yeux se perdent dans le lointain. Elle pense au mois de mai, à la rose et au lis, au petit muguet, à la myrte blanche et à toutes les petites fleurs qui brillent dans la nature. Elle pense aux couronnes végétales, aux sols jonchés de rameaux, aux bonnes gens qui dansent en se tenant par la main, aux cloches des Églises qui sonnent, aux Te Deum Laudamus… Tout est silencieux.

Panier0
Il n'y a aucun produit dans le panier
Le jardin du parfumeur - tisane des roses
À partir de 11.50